Des percussions traditionnelles du Bénin à la batterie


.

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires : Artistes travaillant déjà sur la culture Africaine. Batteurs, Percussionnistes.
Prérequis, expérience professionnelle : Au moins 3 ans de compétences dans ce domaine.  

Objectifs pédagogiques

 Cette formation a pour objectif d’approfondir les compétences techniques de chaque stagiaire et de donner du lien entre la culture traditionnelle et les musiques actuelles.
Chaque rythme traditionnel sera adapté et appliqué sur la batterie.

Lieu

Bègles France

Session

Du 14 au 19 septembre 2020 (annulée)

Formateur

Angelo Moustapha

Contenu global de la formation

– Histoire de la culture béninoise.
– Présentation et organisation interne de chaque rythme.
– Utilisation et maîtrise des différents instruments de percussion.

Adaptation des rythmes traditionnels sur la batterie.

Programme

– Jour 1 (7 heures) 
• Présentation du formateur, son parcours pédagogique et artistique. 
• Première approche sur les rythmiques percussives et leurs origines.

• Travail technique sur les instruments traditionnels de percussion béninoise.

– Jour 2 (7 heures)
• Apprentissage du rythme Zinlin avec les percussions traditionnelles :
– Assayan (2 Shakers traditionnels), 
– Gan Assou (La grande Cloche), 
– Gan Vinon (Cloche portant une petite cloche), 
– le grand Kpézin, 
– le petit Kpézin, 
– Zin (ou Djembé pour faire le son basse).
• Adaptation du rythme traditionnel sur la batterie
 
– Jour 3 (7 heures)
• Apprentissage du rythme Tchingoumin avec les percussions traditionnelles : 
– Gota, 
– 2 Ka (Deux Calebasses moyen et petit), 
– Assayan, 
– Gan Assou,

– 4 Cloches avec différents sons.
• Adaptation du rythme traditionnel sur la batterie
 
– Jour 4 (7 heures)
• Apprentissage du rythme Ahouangbahoun avec les percussions traditionnelles : 
– Kpahlouè, 
– Djembé pour faire le son basse, 
– 2 Alèklés (2 petites Tam-Tam), 
– le tam-tam Ahouangbahou, 
– Assayan, 
– Tandème (2 petites percussions dans les médiums), 
– Gan Assou.
• Adaptation du rythme traditionnel sur la batterie
 
– Jour 5 (7 heures)
• Apprentissage du rythme Toba avec les percussions traditionnelles :
– 2 Alèklé,
– Kpahoun, deux petite minuscules cloches qui sonnent comme le triangle, 
– Assayan.
• Adaptation du rythme traditionnel sur la batterie
 
– Jour 6 (4 heures)
Révision de tous les rythmes abordés pendant la formation
Débriefing

Fin de la formation

Support et matériel fourni aux stagiaires

–          Instruments traditionnels béninois
–          Fournitures de jeu (baguettes, sangles, mailloches…)
–          Protections auditives

–          Enregistrement des rythmes étudiés

Coût de la formation

Coût par stagiaire : 1673,69 euros HT pour 39 heures de formation
Coût horaire par stagiaire : 42,92 euros HT
Coût journalier par stagiaire : 278,95 euros HT

Stage limité à 4 stagiaires.  

Financements

S’inscrire